Une journée qui ne sera jamais oubliée

 

Comme tous les matins, le réveil avait sommé toute la famille de ce lever.

Il semblait que le soleil voulait paraître.

Les enfants avaient descendu l'escalier fraîchement posé.

Les travaux n'avaient pas manqué pour restaurer cette jolie grange.

Elle avait été acheté quelques mois plus tôt.

Dans un petit village qui nous avait laissés nous installer .

Nous étions une famille recomposée.

Noël ,jours de l'an étaient fêtés comment pouvions-nous les oublier.

Les bougies étaient soufflées,

elles qui fondaient tous les ans,

sortie du tiroir par nos enfants à chaque printemps octobre-novembre .

Cette journée était particulière, elle devait nous faire revenir sur une année passée.

Je n'avais pas oublié au petit déjeuner.

J'attendais que la personne qui m'accompagnait m’embrasse.

le café était vite bu,le réveil avait trop alerté .

Il fallait courir ,les enfants devaient être déposé près de l'école.

Si les enfants m'avaient embrassé au départ de la maisonnée,

mon époux sortait la voiture.

Comment lui dire que cette journée était notre journée.

J'attendais un appel, un fleuriste ,midi était passé.

Les nouvelles de mon époux n'arrivaient pas.

Comment avait-il pu oublier.

Les bougies n'étaient pas nécessaires.

Mais le téléphone aurait peut-être confirmé ,

que le temps nous avait manqué ce matin-là,

pour nous enlacer.

Nous qui sommes tendres encore maintenant.

Mais le temps avait mis à mal ma patience.

J'avais bien essayé de m'occuper .

Mais la colère allait gronder.

J'avais dénoncé à mon époux son manque d'attention.

Accusez cette date de ne pas être si importante que cela .

15 heures 30 s'est finalement la fin de notre journée qui a sonné.

Notre anniversaire de mariage devait définitivement être marqué,

d'un événement dénoncé dans l'urgence à la télé

nous étions le 11 septembre 2001

images (1)