Nous étions le 7 janvier 1996 l'hiver s'était imposé la pluie avait trempé notre cour gravillonnée.

Cette journée  n'était pas innocente, c'etait mon anniversaire.

Je n'avais envisagé un instant que le temps me permettrait un petit écart

Les enfants rentraient d'une après midi de sport.

La cheminée réchauffait notre maison fraichement restaurée.

Les  enfants me semblaient excités, ils me cachaient quelques chose.

Le diner était dressé, tous attendait un signal pour entonner le refrain d'un joyeux anniversaire.

Un gateau chocolat étincelant m'était confié.Je devais imperativement le couper.

Ma grande m'apportait un bouquet de fleurs.Il embellira la console de l'entrée.

La surprise était parfaite.Je prenais un bon moment pour servir les petits morceaux de gateau, je cachais des parts pour le lendemain

je  garderais encore un peu ce moment d'amour que je ne pourrais oublier. Rien ne pouvait m'ôter cet instant.

Le telephone a sonné, un ordre mettait imposé mon grand frère ne devait pas s'arreter pour mon anniversaire.Des invités l'attendaient

Les enfants s'étaient  finalement couchés les rideaux se sont tendus.Je finissais de ramasser les confetits que mes enfants avaient fait

volé.

Je prêtais l'oreille 

La voiture était passée, je pouvais maintenant soufflé mon frère rentrait auprès de sa femme.

Quelques minutes se sont écoulées,des hurlements brisaient notre silence.

Mon jeune frère ouvrait la porte avec violence.Je devais le suivre mon grand s'était donné la mort avec son fusil.

Si ce soir là la lumière avait éclairé ma  maison qu'un baiser  m'avait été offert cette journée

bisous

 

aurait put être qu' un simple

joyeux anniversaire.